La sélection L’Association Royale "Het Friesch Paarden-Stamboek" s’occupe depuis 1879 de l’enregistrement du cheval Frison. Le but du Stamboek est de favoriser l’élevage de cette race unique. La sélection, effectuée par les hollandais, est très rigoureuse et les critères de jugements sont stricts. Aucun croisement n’est admis par le Stamboek qui veille à préserver la pureté de la race.


Le Stud-book

 

L’Association Royale "Het Friesch Paarden-Stamboek" ou FPS s’occupe depuis 1879 de l’enregistrement du cheval Frison. Le but du Stamboek est de favoriser l’élevage de cette race unique. La sélection, effectuée par les hollandais, est très rigoureuse et les critères de jugements sont stricts. Aucun croisement n’est admis par le Stamboek qui veille à préserver la pureté de la race. 

Aussi le FPS s’occupe sur le plan mondial de l’administration du stud-book et veille aux intérêts de la race. 

Pour servir mondialement les intérêts du cheval frison, le groupement World Friesian Horse Organisation (W.F.H.O.) a été fondé. Dans ce cadre le FPS et les associations étrangères comme l'Association Française du Cheval Frison collaborent pour favoriser sur le plan mondial l’élevage du cheval frison de race pure, conformément aux règlements. A cet effet la reconnaissance du 31 mars 1995 par l’Union Européenne du FPS en tant que Stamboek Mère a été d’une grande importance. 

De plus les associations d’éleveurs nationales des Pays-Bas et étrangères collaborent pour favoriser la notoriété de la race et l’amélioration de la qualité des chevaux enregistrés. 

 

L'inspection des étalons à Leeuwarden 


Les concours d’élevage représentent un moment privilegié pour les amateurs de chevaux frisons. Le plus spectaculaire est certainement celui de Leeuwarden aux Pays-Bas qui rassemble chaque année au mois de janvier les plus beaux spécimens au monde. Plus de 200 entiers sont présentés dans le but de devenir étalon Stamboek, mais ce concours n’est qu’une étape d’un long parcours semé d’embûches car seule une quinzaine de chevaux est acceptée à l’issue du test de Drachten. 

Tout d’abord les chevaux suceptibles d’être présentés à Leeuwarden subissent plusieurs mois auparavant des tests de fertilité pour contrôler la stabilité héréditaire de leur lignée. On procède à des prélèvements de crins permettant de déceler le gène alezan qui pourrait être transmis. 

Un examen radiographique est exigé et plus de 30 clichés sont pris pour vérifier l’intégrité ostéo-articulaire de l’animal. 

L’ascendance est soigneusement examinée grâce aux papiers, les étalons issus d’une trop forte consanguinité sont écartés, le père doit être étalon Stamboek et la mère, la grand-mère et l’arrière grand-mère doivent être Sters. 

Les performances dans le domaine de l’élevage et du sport des frères et sœurs sont également prises en compte. Si le résultat de ces différents examens est concluant, le cheval peut alors être présenté au concours des étalons.

Cette manifestation se déroule sur trois jours et comporte trois tours de sélection. Les chevaux sont regroupés par âges. 

Ils sont présentés en mains au pas puis au trot et sont toisés par les juges. A chaque tour, bon nombre de chevaux sont éliminés pour différentes raisons : taille insuffisante, allures pas assez démonstratives, morphologie imparfaite... A l’issue du troisième tour, il ne reste plus qu’une vingtaine de chevaux habilités à entrer au centre d’entraînement de Drachten. 

Le dernier jour du concours est le plus spectaculaire car c’est le moment d’admirer tous les étalons reproducteurs. Les plus jeunes sont jugés quatre années consécutives à l’issue desquelles ils seront approuvés définitivement ou déclassés en fonction de la qualité de leur descendance. 

Les étalons approuvés à vie sont également tous au rendez-vous et malgré la perfection de chaque cheval, les juges procèdent à l’élection du champion de l’année. Le gagnant est celui qui démontrera le trot le plus spectaculaire et le plus brillant. C’est un grand moment pour le public qui exprime vivement son enthousiasme ou parfois son indignation envers les juges. Beaucoup de passion se dégage des tribunes. 

Pour couronner la journée, on peut assister à diverses présentations de dressage ou d’attelage, un extraordinaire carrousel d’une vingtaine d’étalons tous très bien montés. Le salon des exposants est incomparable. En dehors des équipement classiques, on peut trouver toutes sortes d’articles en rapport avec le Frison et les plus beaux modèles de calèches sont exposés. Le F.P.S. est présent sur le site pour tout renseignement ou documentation.

Les grades

 

Pour tous les chevaux reconnus par le FPS, le tatouage sous la langue fut instauré en 1976. Il fut obligatoire en 1980 pour les étalons puis en 1987 pour tous les poulains et fut remplacé en 1997 par la pose d'un transpondeur côté gauche de l'encolure sous la crinière.

Jument Veulenboek : (Environ 10% des juments)

Jument qui, soit n’a pas été présentée pour être inscrite à 3 ans, ou bien, dans la majorité des cas, a été refusée à l’inscription au Stamboek pour l’une des raisons suivantes : 

Tares dures des membres, tares molles, problèmes de rotule, boiteries, museau de cochon ou de brochet, marques blanches aux membres, taille au garrot trop petite, une ou plusieurs allures irrégulières.

Jument Stamboek : ( Environ 65% des juments)

Jument inscrite au livre des juments à partir de 3 ans, ayant une taille minimum de 1,50 m au garrot. Aplombs corrects et allures suffisantes. Elle était marquée d’un F coté gauche de l’encolure jusqu'au 1er janvier 2002, date d'interdiction du marquage au fer rouge.

Jument Ster : (de 20 à 30 % des juments)

Jument qui, soit est passée “étoile” (ster) au cours de l’inscription à 3 ans au Stamboek, ce qui est peu fréquent, soit après 3 ans. Le prédicat Ster est un plus pour la jument, ce qui signifie qu’elle toise au minimum 1,55 m au garrot, qu’elle possède une morphologie et des allures supérieures à la jument Stamboek. Elle était alors marquée d’un FS côté gauche de l’encolure.

Jument Model : ( de 2 à 5% des juments)

C’est une jument de qualité encore supérieure. Elle doit avoir eu au moins un poulain et doit toiser au minimum 1,58 m au garrot. Elle doit ensuite avoir, lors d’un jugement, des allures exceptionnelles et une morphologie irréprochable. 

A la suite d’une année d’entraînement, elle subira une épreuve au choix, attelée ou montée, pour confirmer ou non le jugement de Model : épreuve de certificat B pendant une épreuve IBOP (avec au minimum 77 points) ou un test d’aptitude Model équivalent.

Jument Preferent : (environ 5% des juments)

Le terme Preferent n’est pas décerné lors d’un jugement. Sont Preferent toutes les juments (F, FS, FSM) qui ont fait leurs preuves dans l’élevage. Elles auront donné au moins 4 fils ou filles de grande qualité (juments Ster ou Model, Hongres ou étalons Stamboek). 

Jument Prestatie : (environ 1% des juments)

Predicat établi pour promouvoir l’utilisation du cheval Frison dans les diverses branches des sports équestres. Predicat demandé par le propriétaire de la jument et donné seulement si au moins 4 produits de cette jument ont prouvé leurs capacités dans des épreuves sportives (attelage ou dressage) en donnant des résultats extraordinaires de concours comme preuves. 

Les hongres :

A partir de 3 ans, tout hongre se présentant au concours peut être inscrit au Stamboek s’il répond aux critères de jugement établis par le FPS et qu’il toise au moins 1,50 m au garrot. Comme pour les juments, s’il possède des qualités exceptionnelles dans ses allures et sa morphologie, il pourra devenir hongre Ster. Il devra alors toiser au moins 1,55 m.

Les entiers non reproducteurs :

Au même titre que les hongres, les entiers non autorisés à la reproduction peuvent devenir Ster. Ils doivent être âgés d'au moins 3 ans, toiser un minimum de 1,55 m et remplir les mêmes conditions d'allure et de morphologie. Cela peut donner la possibilité à leur mère de devenir plus facilement Preferent.

Les étalons Veulenboek :

Ils étaient les seuls reproducteurs présents en France jusqu'en 2002. Ce prédicat n'existe plus à présent et seuls les étalons Stamboek sont habilités à reproduire. 

Le FPS sélectionnait tous les ans quelques étalons autorisés à saillir après examen des juges hollandais. Au 1er janvier 2000 ils n’y avait que quatre chevaux pour tout l’héxagone. Les produits issus de ces mâles recevaient un papier officiel de couleur marron-orange et étaient inscrits au livre I des poulains (Bijboek I). 

Les étalons autorisés à saillir devaient être présentés tous les ans devant le jury du FPS et pouvaient être retirés de l’élevage dans le cas où, après examen des produits, on notait des défauts imputables à l’étalon. Les juges se basaient sur les mêmes critères que pour un étalon reconnu Stamboek. 

Dans le cas de saillies d’un étalon non autorisé par le FPS, les produits issus de ce mâle seront inscrits dans le livre II des poulains et recevront un papier de couleur bleue.

Les étalons Stamboek :

Ils sont les seuls reproducteurs officiels du FPS et sont sévèrement sélectionnés aux Pays-Bas. Ce sont des mâles qui, à 3 ans, ont subi l’épreuve de sélection de Leeuwarden et qui, après cinquante jours d’entraînement dans un centre spécialisé à Drachten et une épreuve finale de selection, sont autorisés à faire la monte. 

Ces mâles sont testés à tous les niveaux (morphologique, physiologique, de caractère et sportif). Au bout de 4 ans de saillies, l’étalon est jugé sur ses qualités héréditaires. On fait un échantillonnage de ses produits de six mois à trois ans et on les compare à leur mère. Si l’étalon n’est pas jugé améliorateur par rapport aux mères, il sera alors retiré de l’élevage. En revanche, plus tard si l’étalon est reconnu grand améliorateur de la race, on lui décernera alors le titre de Preferent, parfois même à titre postume. Actuellement, seuls deux étalons au monde sont Preferent, il s'agit de Feitse 293 et de Leffert 306. 

Les poulains nés de père étalon Stamboek et de mère Stamboek ou Veulenboek recevront des papiers de couleur vert-jaune. 



L'Association Française du Cheval Frison

 

En France c'est l'AFCF qui organise les concours d'élevages. Ces concours se déroulent une fois par an, selon des modalités similaires aux Pays-Bas, et des juges hollandais se déplacent à cette occasion pour la sélection des chevaux. 

Jusqu'en 2002 ils sélectionnaient entre autres, un ou plusieurs étalons reproducteurs pour la France (étalons Veulenboek) et pour une durée d'un an renouvelable. Mais ce statut n'existe plus à présent et seuls les étalons internationaux Stamboek sélectionnée en Hollande sont habilités à reproduire. 

Toutefois, depuis que la race est officiellement reconnue par les Haras Nationaux il devient matériellement plus aisé pour les éleveurs français de faire inséminer leurs juments avec du sperme importé congelé ou frais. 

Aujourd'hui, tout cheval frison inscrit au SIRE en France peut reproduire et donner un poulain d'origine constatée (OC), autorisé à concourir en compétition officielle de différentes disciplines.