Que vous soyez amateur de chevaux ou non, il est certain que vous avez déjà entendu parler de courses de chevaux ou que vous en ayez même déjà regardé à la télévision ou encore sur internet. C’est un univers très passionnant qui ne laisse généralement pas indifférent, mais ce dont beaucoup de personnes ne cherchent pas à s’imprégner, c’est la nature et les caractéristiques de ces chevaux. Il est vrai qu’il en existe plusieurs, et que certains ne sont pas destinés ou adaptés à la compétition. Cependant, il est parfois instructif de s’y intéresser, et c’est ce que nous avons décidé de faire en présentant ici le cheval frison ainsi que ses principales caractéristiques.

À propos du cheval frison et de ses origines

Le frison est une race de chevaux de selle et de trait qui tient ses origines de la Frise une province des Pays-Bas. C’est donc de celle-ci qu’il tire son nom. Il a été très influencé par les courants de sang Andalou et Castillan. Il fut très populaire à l’époque du Moyen-âge en raison de l’attrait pour les chevaux blancs ou noirs qui possèdent des crinières plutôt longues, ce qui fait qu’il était essentiellement réservé aux nobles. Il a fallu attendre les XVIe et XVIIe siècles pour qu’il retrouve de sa popularité et soit fortement prisé, notamment pour le dressage de haute école ainsi que dans les armées. Depuis 2004, les Haras Nationaux Français comme cheval de selle.

Les caractéristiques du cheval

Le frison a des caractéristiques assez spécifiques, et c’est sans doute celles-ci qui font qu’il a toujours été très prisé. D’abord, il toise de 1,55 mètre à 1,66 mètre au garrot, mais certains spécimens peuvent toiser de 1,75 mètre au maximum. Pour ce qui est de sa robe, seule la couleur noir zain est admise, ses crins sont bien fournis et portés longs. Vous ne verrez non plus aucune marque blanche sur le frison. Ensuite, pour ce qui est de sa morphologie, il possède une encolure très marquée avec une portée très haute. Il arbore également une croute ronde et musclée, ainsi qu’un dos court et fort. Il faut aussi notifier que le frison est réputé pour avoir de petits poumons, ce qui ne lui permet pas d’accéder à la haute compétition. Pour finir, il faut dire qu’il existe trois modèles de chevaux frisons à savoir le modèle baroque qui est puissant et massif, le modèle dit « de luxe ou moderne » qui est semi-massif, et enfin le modèle dit « sport » qui est très léger.

Alimentation et reproductions du frison

Pour une bonne santé de cette race de chevaux, il est crucial que son alimentation contienne des hydrates de carbone (notamment le maïs, l’avoine et l’orge) des lipides (en l’occurrence les graisses), des minéraux, des protéines, des vitamines et aussi de l’eau. Pour ce qui est des rations à servir, elles doivent être adaptées en fonction des efforts physiques quotidiens, du poids, de l’âge et de l’état de santé de l’animal.

En ce qui concerne la reproduction du cheval frison, il importe de souligner que la maturité sexuelle des mâles est atteinte à 18 mois, alors qu’il faut en attendre 24 pour les femelles. La période la plus propice pour se reproduire se situe généralement entre février et juillet, laquelle est connue comme étant la période de chaleur des femelles.